Cure de bien-être dans les Vosges

La région est connue pour ses lacs et ses chemins de randonnée sur les vallons fleuris, mais aussi pour ses quatre villes de cures thermales médicales et de remise en forme.

 

Présentation de Contrexeville, Vittel, Bain les Bains et Plombières les Bains

 

​par Dominique Homs-Vailhé

Bientôt la neige repeindra les sommets apportant tout ce que les plaisirs des sports d'hiver offrent de bonheurs partagés. Mais les Vosges montagnardes ne sont pas les seules à s'offrir à la découverte, le nouveau tourisme du bien-être est dans le département une carte à jouer tant l'offre est alléchante. Ce ne sont pas moins de quatre stations thermales célèbres dont on doit le développement et la reconnaissance à Napoléon III, qui développent leur image de bien-être dans des sites jusqu'alors uniquement destinés à des cures thermales médicales. Quelle que soit la saison, (en fonction de l'ouverture des thermes) un petit séjour de remise en forme s'impose associé à une découverte des alentours qui réservent de bien belles surprises ...

 

Contrexéville

La première d'entre elle, Contrexéville, est peut-être une des plus connues des dames aux kilos superflus. C'est en 1760 que le roi Stanislas Leszczynski, Duc de Lorraine et beau-père de Louis XV, (le fameux Stanislas de la plus belle place de Nancy !) déclare les eaux de Contrexéville bénéfiques pour la santé.

En 1860, elle est officiellement reconnue d'utilité publique donnant naissance à ces architectures typiques de rotondes, galeries-promenades et petites mosaïques de verre.

 

Dans cette bourgade, les têtes couronnées de l'époque y font parler d'elles (font le buzz en langage du XXIe siècle !). Ces dernières années, la ville a beaucoup investi dans le renouveau en rachetant les thermes au Groupe Partouche pour les rénover entièrement. Ouverts seulement en saison estivale jusqu'alors, ils ne fermeront plus pour offrir toute l'année des remises en forme de haut vol. Soins, détente, esthétique, gestion du stress, relaxation, sports de plein air encadrés, autant d'activités proposées dans une nature luxuriante, ponctuée de lacs sauvages que la plaine vosgienne cache jalousement.

 

Un petit coup de cœur pour la table de l'Hôtel des Sources et son chef Laurent Guy qui travaille depuis très longtemps sur la cuisine diététique...

À Contrex cela s'impose. C'est équilibré et light mais vraiment bon !

plus d'informations : thermes-contrexeville

 

PHOTO J. SOLVERY
 

Plombières-les-Bains, au coeur des Vosges méridionales, où Montaigne et Eugénie de Montijo venaient déjà rechercher le bien-être.

 

Vittel

La toute proche Vittel raconte une autre histoire qu'elle doit finalement à sa voisine Contrexéville, qui en 1854 reçoit la visite pour soins d'un avocat fortuné Louis Bouloumie. Il y achète la Fontaine de Gérémoy, source aux propriétés diurétiques. Il fait édifier un pavillon pour la mise en bouteille, c'est l'aube du thermalisme qui pointe son nez.

 

Aujourd'hui, on accède à l'espace thermal et SPA par les mêmes architectures typiques de l'époque, que l'on doit au coup de crayon de Charles Garnier, ami de la famille Bouloumie  dont les structures métalliques de la galerie ont été bétonnées dans un pur style art déco.

 

Vittel, depuis cette époque, donne une image de luxe au thermalisme, nourrie d'un extraordinaire parc où se promener est un bonheur. Le Club Med ne s'y est pas trompé puisqu'il occupe les bâtiments de l'ancien Grand Hôtel !

 

Fermeture de la saison le 10 décembre pour une réouverture en avril.

plus d'informations : www.thermes-vittel.com
 
Pourquoi pas Bains les Bains ou encore Plombières les Bains

Pour lire  la suite de l'article, cliquer ici

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Please reload

Les plus récents
<